BROUSSAS Louis (1839–1915)

 Catégorie: Lettre B

Mis à jour le : 24/06/2022

Louis BROUSSAS

1839 – 1915

entrepreneur en fumisterie et maçonnerie; entrepreneur de ►travaux publics

propriétaire cultivateur

 

né à Vergnolas (Royère)

le 12 septembre 1839

fils de

Jean BROUSSAS, maçon

Jeanne DURAT, cultivatrice

En 1869, Louis construit la grande cheminée de Saint-Fons (69).

En 1873, il travaille à Lyon (69), et loge 23, rue Vauban.

Le 11 janvier de la même année, il épouse Thérèse Adélaïde DAVID à Lyon 3e (contrat Bond).

De 1876 à 1883, ils habitent 13, rue de Sèze, 6e arrondissement ;

dès 1884, 87, chemin de Gerland.

En 1895, habitant à cette dernière adresse, Louis va faire – ou faire faire – avec les autres propriétaires concernés, des travaux à Vergnolas ; il s’agit d’une conduite d’eau que les précédents adjudicataires ont renoncé à creuser en raison du terrain rocheux. Il va falloir terminer le chantier.

En 1908, les époux habitent Lyon, 184, avenue de Saxe. La même année, Louis participe à l’adjudication de deux terrains situés à Lyon.

En 1909, Louis est retiré à Vergnolas.

Il décède le 3 février 1915 à Juan-les-Pins (06), âgé de 75 ans. Son faire-part de décès paru sur le journal Le Salut Public de Lyon, mentionne plusieurs distinctions: officier d’Académie, officier de l’Instruction Publique et du Mérite Agricole; il été en outre conseiller municipal de Lyon, ainsi que de Royère, et Président de la Caisse de Retraite des ouvriers maçons de Lyon.

Thérèse décède rentière à Lyon le 6 avril 1923, âgée de 73 ans, habitant 184, avenue de Saxe.