Quand Martin Nadaud maniait la truelle…

P1140252web

La vie quotidienne des maçons limousins, 1830-1849 – Pierre URIEN
Les migrants de la maçonnerie à Lyon,1830-1849, Jean-Luc de OCHANDIANO
Préface de Pierre RIBOULET

Edité par les Maçons de la Creuse – 1er trimestre 2016 – 190 pages – 22 euros

Durant plusieurs siècles, un grand nombre d’hommes de nos campagnes limousines ont pratiqué une migration spécifique qui en a fait des paysans-bâtisseurs. Cette spécialisation les a conduits à la maîtrise des plus beaux savoir-faire sur les chantiers de construction et aux plus hauts postes de responsabilité dans les entreprises de France et hors de nos frontières.
Le milieu du XIXe siècle a été une période charnière dans l’évolution des conditions de vie des migrants et les contributions proposées dans cet ouvrage sur les deux décennies 1830-1850 – Les années où « Martin Nadaud maniait la truelle » – dévoilent le difficile parcours d’intégration de ceux que Maurice Aguilhon a qualifié de « premier modèle du travailleur immigré ».
Pierre Urien – inspiré par Les mémoires de Léonard – qui retrace le parcours de Martin Nadaud principalement sur Paris et Jean-Luc de Ochandiano – passionné par les questions migratoires et plus particulièrement celles des maçons limousins su Lyon -, font découvrir les deux décennies annonciatrices des profondes transformations de la seconde moitié du XIXe siècle. Vous êtes invités à suivre les bâtisseurs limousins de leur village natal aux chantiers de migration et à confronter leurs conditions de vie et de travail.

Pour acheter cet ouvrage : accéder à la boutique

Vous aimerez peut être aussi...