2017 : Sortie Pentecôte 3-4 et 5 juin – Sur les traces des maçons de la Creuse à Arcachon – Bordeaux – Blaye

2017 : Sortie Pentecôte 3-4 et 5 juin – Sur les traces des maçons de la Creuse à Arcachon – Bordeaux – Blaye…

Samedi 3 juin :
La pluie n’arrête pas les membres de l’Association des Maçons de la Creuse !! C’est donc bien équipées que près de 60 adhérents se sont mis en marche dans les pas de Pierre Blavy. Pour tout savoir sur Pierre Blavy voir le bulletin de liaison N°18 de l’Association (accéder).

Sous la pluie dans la ville d’hiver d’Arcachon

Guidé par Aimé Nouailhas, membre de la Société historique d’Arcachon, les participants ont parcouru la Ville d’hiver d’Arcachon à la découverte des villas construites par Pierre Blavy. On doit à Pierre Blavy (1843-1928, originaire de Bouffanges sur la commune de Saint-Marc-à-Loubaud, entrepreneur, plus de 500 immeubles à Arcachon.
Le groupe a ainsi, entre autres villas de Pierre Blavy, pu être accueilli dans le hall de la villa Térésa par son ancienne propriétaire et monter au belvédère de la villa Sigurd et admirer son point de vue sur le bassin d’Arcachon.

Villa Térésa
Villa Alexandre Dumas

Villa Sigurd

En parcourant le Boulevard Deganne, le Président de l’association a évoqué l’architecte Gabriel Fargeaudoux d’origine creusoise, né à Saint-Martin-Château (23), dont plusieurs villas ornent cet axe important d’Arcachon. Une sépulture réalisée par Fargeaudoux a également été présentée lors de la visite du cimetière d’Arcachon l’après-midi.


Fargeaudoux, architecte
Lidove, entrepreneur
Sépulture réalisée par Fargeaudoux dans le cimetière d’Arcachon

Passage par la Chapelle des marins et la Basilique d’Arcachon

Intérieur de la Chapelle des marins

L’après-midi le groupe est accueilli à la Synagogue d’Arcachon, réalisée Pierre Balvy pour Daniel Iffla dit « Osiris » (1825-1907). L’occasion pour le Ministre des cultes faisant office de rabbin de présenter les fondements du judaïsme et la communauté juive d’Arcachon.

 La synagogue d’Arcachon

La journée s’est terminée par la visite du cimetière d’Arcachon où le groupe a pu voir la tombe Veyrières-Montagières, maire d’Arcachon de 1897 à 1922, originaire de St Léonard de Noblat (87), et les œuvres de Claude Bouscau (1909-1985), marié à une Guérétoise, : la lanterne des morts et plusieurs sculptures.

La lanterne des morts (Bouscau)

 Dimanche 4 juin :
En autocar, puis à pied, avec l’office de tourisme de Bordeaux, le groupe a découvert le patrimoine architectural de Bordeaux, ville inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, reconnaissance de la valeur et de l’unité patrimoniale de la ville :  le quartier des Chartrons, les bords de la Garonne, la place des Quinconces, la rue Sainte-Catherine, le quartier Mériadeck, la place de la Bourse, le pont de pierre…

Le pont de pierre

L’après-midi, au retour de la Cité du vin, Jean Lelache, adhérent de l’association, a retracé l’histoire des ponts routiers et ferroviaires de Bordeaux : pont de pierre, pont Saint-jean, pont d’Aquitaine, pont François Mitterrand, pont Jacques Chaban Delmas… L’occasion, avec le pont de pierre, d’aborder l’histoire de la famille Berthommier : de Jean Berthommier, paveur, né en 1720 à Saint-Agnant-de-Versillat (23) à Jean-Baptiste Berthommier (1778-1838) qui prend part à la construction du pont de pierre et à Pierre Moïse Berthommier (1815-1905), architecte, entrepreneur, qui a participé à la construction de chemins de fer à Bordeaux.
Le groupe, longeant les quais, n’a pas manqué d’admirer l’immeuble Blavy.

La Cité du vin Immeuble Balvy

Lundi 5 juin
Direction Blaye pour une visite guidée de la Citadelle, patrimoine de l’Unesco et une promenade en autocar sur la route des corniches et à travers les vignobles. L’occasion de découvrir l’œuvre du Vauban, mais aussi l’architecture des « maisons des capitaines ».
Une journée qui se termine à Saint-Emilion par un passage devant le Château La Dominique (chais de l’architecte Jean Nouvel) et  le Château Cheval Blanc (chais de l’architecte Christian de Portzamparc) puis par un arrêt au Château Vachon où le groupe est reçu par la famille Bareige, originaire de la Creuse, descendante de  maçons de la Creuse et adhérente de l’association. C’est donc après avoir dégusté Saint-Emilion, Pomerol et Montagne-Saint-Emilion, que le groupe regagne la Creuse pleinement satisfait par ce voyage et, déjà, se projetant vers la Pentecôte 2018.

Le groupe devant la Citadelle de Blaye Une porte de la Citadelle de Blaye
Pendant la dégustation au Château Vachon Dernier embarquement

Vous aimerez peut être aussi...

X
- Entrez votre position -
- or -